LECLERC investit dans les entrepôts automatisés

Publié le par Dos Santos Thierry

Collectif Chalonnais

Collectif Chalonnais: Leclerc investit dans les entrepôts automatisés ..

Déjà présente dans le secteur, la SCAPEST implante à Recy-Saint-Martin un entrepôt totalement novateur dans le monde de la grande distribution.

C'est une première dans le domaine de la grande distribution. La SCAPEST, centrale d'achat des centres Leclerc, débute les travaux d'un grand centre de logistique totalement automatisé. Ce nouveau bâtiment verra le jour sur la zone industrielle de Recy-Saint-Martin. « À l'heure qu'il est, ni Leclerc, ni aucun de nos concurrents n'a construit de bâtiment de la sorte », affirme le président de la SCAPEST, Pascal Henry. « Au total, nous avons acheté 38 hectares de terrain et pas moins de 18 seront construits. » Au milieu trônera un bâtiment de 30 mètres de haut pour une surface au sol de 44 870 m2.

Une taille qui peut paraître modeste à côté des 150 000 m2 cumulés des entrepôts actuels de Saint-Martin et de Vatry mais avec une capacité hors normes. « Au total, nous aurons la possibilité de stocker 70 000 palettes, soit environ l'équivalent de ce que l'on fait sur les deux autres centres », explique le président. De part et d'autre du bâtiment, 24 quais permettront la réception et 30 l'expédition de 370 000 colis, permettant ainsi d'alimenter 42 hypermarchés Leclerc, 31 Drive et 9 Leclerc Express.

Si aujourd'hui l'impact en terme d'emploi n'a pas encore été totalement chiffré, Pascal Henry promet « des créations d'emplois, ne serait-ce que pour charger et décharger les camions. Mais aussi et surtout des emplois qualifiés comme techniciens supérieurs et ingénieurs pour permettre le bon fonctionnement de la chaîne automatisée ».

« Ma priorité, c'est l'emploi »

La construction de ce centre logistique, qui débutera lundi, ravit Michel Valter, maire de Recy. « Avec le conseil municipal, nous avons réalisé des gros travaux d'urbanisme, puis réalisé des infrastructures, tant en terme de services qu'en terme de loisirs. Aujourd'hui, il nous faut un moyen de les financer et ce moyen ne sera pas l'impôt. »

Michel Valter s'est donc lancé dans le lobbying actif auprès d'entreprises. Après les installations de LVMH et de l'Etoile champenoise, c'est donc la SCAPEST qui s'installe entre Recy et Saint-Martin. « Ma priorité, c'est l'emploi, assène le maire, et pour avoir de l'emploi, il faut des entreprises. C'est à nous, élus, de faire le nécessaire. Si on n'avait pas fourni un terrain de cette taille à Leclerc, ils l'auraient construit leur centre, mais pas dans la région. »

L'autre avantage pour la commune vient de la taxe sur le foncier bâti. « Ce n'est pas négligeable et ça s'inscrit dans la politique de long terme de la Ville. C'est également très positif pour la communauté d'agglomération puisque c'est dans son budget qu'arrivera le substitutif de la taxe professionnelle. Par ailleurs, le conseil municipal a voté à l'unanimité l'abandon de la taxe locale d'équipement en faveur de l'Agglomération. Ça représente une somme avoisinant les 500 000 euros mais c'est nécessaire si on veut faire venir ce type d'entreprises. »

L'ouverture de ce bâtiment est espérée au premier trimestre 2015. L'impact sur l'emploi sera connu bien avant et pourrait même être dévoilé lors de la foire de Châlons, le jour de la venue de Michel-Édouard Leclerc.

Publié dans info concurrents

Commenter cet article