Forbach : la fermeture de Match annoncée lors d'une réunion de commerçants

Publié le par Dos Santos Thierry

le 22/03/2015 à 05:00 par Textes : Josette BRIOT

Le président de l’Ucaf a annoncé vendredi soir, à l’assemblée générale de l’association, que le propriétaire du bâtiment occupé par le Match a un autre projet à cet emplacement. « Il veut tout remettre à plat sur ce site » indique Frédéric Romac.Si le supermaché ferme en juin, le centre-ville se retrouvera sans épicerie. Photo Philippe RIEDINGER

Vendredi soir, c'était l'assemblée générale de l’Union des commerçants et artisans de Forbach. Le président a annoncé la fermeture du magasin Match du carrefour de Schœneck pour le mois de juin. Mauvaise nouvelle pour le centre-ville.

 

Le point n’était pas à l’ordre du jour de l’assemblée générale. Vendredi soir, alors qu’il dressait le bilan de son association, Frédéric Romac, président de l’Ucaf (Union des commerçants et artisans du centre-ville) a annoncé la fermeture pour juin du magasin Match du carrefour de Schœneck. Une mauvaise nouvelle que le directeur du supermarché, Martin Ogaza, contacté hier au téléphone, n’a pas confirmée. « Je suis très surpris. Je n’ai aucune information de ma direction », assure-t-il.

Frédéric Romac a expliqué aux adhérents de l’Ucaf qu’il tenait cette information de Jean-Yves Pierrard, propriétaire de l’ensemble immobilier qui héberge le magasin Match. « Il nous a informés de son projet de tout mettre à plat à cet endroit pour aménager du neuf avec des cellules commerciales », a indiqué le président.

Cette information est tombée dans la salle alors que certains commerçants étaient en train de pointer du doigt la pénurie de magasins d’alimentation au centre-ville. Ainsi que le problème des grosses friches commerciales. « Après la fermeture du Match de la zone piétonne (N.D.L.R. : en février 2013) et du Monoprix puis du Leader Price, il faut absolument trouver une locomotive qui attire du monde en ville, sinon on est foutu », a lâché Marc Lavin, un brin amer. La nouvelle de la fermeture du Match du carrefour de Schœneck est un nouveau coup dur pour le commerce du centre-ville.

« Il n’y aura bientôt plus un seul magasin alimentaire. Comment vont faire les personnes âgées qui ne peuvent pas se déplacer pour faire leurs courses ? », interroge le président de l’Ucaf, en rappelant le prochain déménagement du Norma, de l’Espace Pierrard vers la périphérie, zone commerciale de l’Europe. « La boutique Féminine vient elle aussi de fermer », rappelle Frédéric Romac, inquiet devant tous ces rideaux qui baissent les uns après les autres.

« Il faudrait absolument qu’une supérette s’installe », souffle-t-on dans la salle. Un vœu que partage la libraire, Valérie Orlandini. La patronne de Quartier Livres espère vivement que les cellules vides, voisines de son magasin, trouvent rapidement preneurs. « Il faut des ouvertures dans ce secteur. Je ne peux pas rester seule. »

La Ville ne parlait-elle pas d’un projet de supérette dans l’ancien Match, à côté de la nouvelle librairie, ainsi que d’une salle de sports ?

L’absence du député-maire au débat- il est passé saluer l’assemblée avant de s’éclipser – n’a pas manqué de susciter la critique. « Je regrette qu’il ne soit pas là pour les commerçants, car c’est une réunion vraiment importante », a regretté tout haut un participant. Le député-maire avait mandaté sa conseillère déléguée du centre-ville pour le représenter. Mais c’est de sa bouche que les commerçants attendaient des paroles rassurantes quant à l’avenir du commerce local.

Textes : Josette BRIOT.

Publié dans info match

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article