La CFDT délocalise au Maroc

Publié le par Dos Santos Thierry

http://www.mediapart.fr/

25 mars 2015 | Par Patrig K

A lire le billet sur le Canard de ce mercredi, ou l'on apprend que la confédération cfdiste a signé un marché de controle de ses fichiers informatiques, adhésions, prélèvements cotisation, à une boite du nom de NEOXIA, basée au Maroc; si ça pouvait faire réfléchir les adhérents à remettre de l'ordre et de virer cette clique de Berger(s) plus hypocrites que les papes du Vatican ...

De la bureaucratie à la hiérarchisation, les discours prémachés ont tout corrompu. A la CFDT, il y a pourtant des militants sincères, qui ont malheureusement cette foi qui était peut etre pertinente il y a trente ans, et on ne peut pas les en blamer, sauf à les avertir sans paternalisme de bienveillance, à s'aguerrir et remettre à jour les schémas de pensée en habitus et selon l'évolution et la dégradation des liens sociaux portés par l'hyper libéralisme, et le médiatique formatage de l'opinion.

La sclérose des partis est aussi présente dans les syndicats trop centralisés, un mimétisme organisationnel qui se calque sur les institutions de la Véme, et on en perçoit au grand jour les dégats, abus de position doctrinaire et matériel, constitution d'une élite syndicale de plus en plus déconnectée de leur terrain d'action, lecture par le haut avec trop de prise en compte des intérets globaux, le syndicalisme n'a pas vocation à faire le jeu des multinationales ni des entreprises en tentant d'y entrevoir une compassion budgétisée pour les difficultés qui sont réelles, le rapport de force à cette doctrine "réformiste libérale", en est réduit à la minimaliste, et sert à favoriser la désyndicalisation, de l'impossible union des confédérations, le tout conjugué depuis des années avec l'illusion de l'argent prèt facile d'accès, il y a là des explications au désarroi et rejet des organisations syndicales et des partis issus de la gauche en général... Sortir du monarchisme institutionnel

Publié dans info gle

Commenter cet article