Base Intermarché : une fin à écrire

Publié le par Dos Santos Thierry

Fermer

Publié le 27/10/2015 à 03:46, Mis à jour le 27/10/2015 à 07:40

Entreprise

22 ans après sa création, la base Intermarché de Lectoure va fermer vendredi. Denjean reprendra le site en janvier./ Photo DDM, archives N. Debbiche

Intermarché fermera la base vendredi. Ils sont près de 120 salariés à attendre leur lettre de licenciement la semaine prochaine. Hier, le plan de reprise présenté par Denjean logistique a redonné de l'espoir.

Intermarché Lectoure, ce sera fini vendredi. Ce 30 octobre sera bien le dernier jour d'activité de la base de produits frais. Un crève-cœur pour les 115 à 125 salariés qui y auront travaillé jusqu'au bout... et recevront leur lettre de licenciement la semaine prochaine. Depuis plusieurs mois, la partie «gel» avait été fermée à Lectoure. La base travaillait à flux tendu au niveau du frais, livrant encore 25 magasins de la région.

Samedi, il n'y aura plus de livraison de frais. L'activité «température ambiante» qui concerne les fruits et légumes sera elle aussi transférée à Montbartier. C'est dans cette commune du Tarn-et-Garonne, à 73 km de Lectoure, qu'ITM LAI a choisi d'installer l'activité qu'elle avait créée il y a 22 ans dans le Gers. A son firmament, le site de la zone «Les Galis» a employé près de 300 salariés, en a fait vivre bien davantage en comptant les intérimaires et les sous-traitants, expédiant chaque année près de 24 millions de colis dans tout le Grand Sud, de l'Ariège au Cantal.

Dernier CE jeudi

Ce n'est pas sans un pincement au cœur que les élus du CE se retrouveront jeudi matin pour le dernier comité d'entreprise. Hier, les représentants de l'intersyndicale FO/CGT/CFDT et Sud attendaient avec une certaine impatience de connaître le plan de reprise de Denjean Logistique. Cette entreprise ariégeoise, bien implantée en Midi-Pyrénées, a signé un bail de location de la base lectouroise pour une durée minimale de 3 ans. Dès janvier 2016, elle va reprendre les 19 899 m2 d'entrepôts (un outil industriel en très bon état), avec une dizaine de recrutements en CDI. Une dizaine... on est très loin des 80 emplois qu'Intermarché promettait de garder à Lectoure.

«C'est ça qui me déçoit le plus car je dois dire que j'ai été agréablement surprise par le discours de Denjean», confiait hier soir Marcelle Bergia. La déléguée CGT, secrétaire du CE, qui est «montée très souvent à Paris pour négocier ce plan social» regrette que la direction d'Intermarché en ait «changé plusieurs lignes». Elle espère, comme l'ont expliqué hier les dirigeants de Denjean qui ont organisé deux réunions (à 10 heures et à 19 heures), que «les dix premiers embauchés seront les futurs formateurs de ceux qui viendront ensuite».

Les salariés de Lectoure sont prioritaires sur ces embauches où la polyvalence sera de mise. Bien des questions restent encore en suspens. La petite trentaine de salariés d'Intermarché Lectoure encore en formation aujourd'hui trouveront-ils un emploi ? Les élus du CE et les DP le souhaitent. Inquiets des «situations précaires» que la fermeture de la base (annoncée dès 2012) a créées, ils mettent aussi en avant «des réussites avec des salariés qui ont retrouvé un CDI et d'autres qui ont créé leur entreprise». L'exemple le plus étonnant est celui de ce préparateur qui, avec les 12 000 euros mis sur la table par Intermarché pour sa formation diplômante, va concrétiser son rêve : devenir pilote de ligne !

33 salariés de la base embauchés par STEF à Montbartier

Pour eux, l'avenir s'écrit à Montbartier. «33 salariés vont signer un contrat à la base STEF le 1er novembre», indique Franck Duport, délégué FO, ajoutant que «6 ou 8 autres salariés étaient revenus à Lectoure, après un essai à Montbartier qui ne les avait pas convaincus». En octobre 2013, ITM LAI a signé avec l'État une convention de revitalisation du bassin d'emplois de Lectoure. Selon le préfet, qui a réuni le comité de suivi le 13 octobre, cette convention a permis d'accompagner et de soutenir la création de 165 emplois, soit 63% de l'objectif, fixé à 263 emplois.

P.-J. P.

Base Intermarché : une fin à écrire

Publié dans info concurrents

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article