La CFE-CGC se dit "prête" à manifester contre la réforme du Code du travail

Publié le par Dos Santos Thierry

La CFE-CGC se dit "prête" à manifester contre la réforme du Code du travail

François Homméril, président de la CFE-CGC, était l'invité de franceinfo lundi. Il espère que les syndicats vont "trouver un consensus" pour une réponse unitaire au gouvernement, contre sa réforme du Code du travail. 

François Hommeril, président de la CFE - GCG, le 9 octobre 2017 sur franceinfo. 
François Hommeril, président de la CFE - GCG, le 9 octobre 2017 sur franceinfo.  (RADIO FRANCE)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Les syndicats se retrouvent lundi 9 octobre dans la soirée au siège de la CGT à Montreuil (Seine-Saint-Denis) pour réfléchir à une réponse unitaire à la politique sociale du gouvernement et peser sur les prochaines négociations sur la formation professionnelle et l'assurance maladie.

Les syndicats ont jusqu'à présent avancé en ordre dispersé contre les ordonnances réformant le Code du travail, mais François Homméril, président de la CFE-CGC, invité de franceinfo, continue de croire à un front uni car, selon lui, les syndicats partagent "le même avis sur les ordonnances" et "les mêmes inquiétudes".

"Trouver un consensus"

Le président de la CFE-CGC estime que cette éventuelle mobilisation unitaire "vient un peu tard", mais il se dit "prêt" à manifester "dès l'instant qu'il y aura une unité suffisamment visible de l'ensemble des organisations syndicales sur les méthodes retenues pour agir et se rassembler".

"Ce qui est important pour nous, c'est de trouver un consensus sur l'analyse que nous faisons du texte des ordonnances et ses conséquences. Nous partageons tous les inquiétudes", a-t-il expliqué. "Là où il est difficile de trouver un point de vue commun, c'est sur quoi faire aujourd'hui", a-t-il ajouté.

 

"Le gouvernement n'a écouté que le Medef" François Homméril, président de la CFE-CGC à franceinfo.

François Homméril a espoir de faire bouger le gouvernement sur les décrets d'applications de la réforme du Code du travail : "Il y a toujours de l'espoir pour convoquer de l'intelligence dans un dossier. Le gouvernement n'a écouté que le Medef et pour tout dire la partie la plus régressive du Medef pour écrire son texte."

Publié dans loi du travail

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article